L'essentiel est d'être bien dans sa peau.

Le pratiquant peut faire le choix de ne pas pratiquer toutes les disciplines du BSD et peut réduire son apprentissage à la maîtrise du combat au bâton ou à l’étude de la self-défense et du pied poing.

Cependant si le BSD à intégré toutes ces disciplines c'est parce qu'elle sont complémentaires au point de former un tout qui permet d'atteindre un bon équilibre physique et mental.

En BSD il n'existe aucun passage de grade, la progression est technique et pédagogique, les "titres" pouvant être attribués ne sont que le reflet de la valeur morale et technique du fustigeur ou de la fustigeuse.

Il n'y a pas d'épreuve sanctionnant le passage d'un titre à un autre, car il est fait sur une évaluation tenant compte de la pratique générale.

L'essentiel est d'être bien dans sa peau et de vivre le mieux possible moralement et physiquement aussi bien dans la salle d'entraînement que dans la vie.

Moralement, le fait de se retrouver ensemble, de pratiquer avec des partenaires "ayant laissé leur orgueil au vestiaire" est très bénéfique, cela fait du bien au moral et aide à progresser soi-même.

Physiquement, outre ses qualités de self-défense incontestées parmi les plus grand experts d'arts martiaux, le combat au bâton long favorise le renforcement musculaire et articulaire, affine la coordination motrice oculo-manuelle et surtout développe l'activité cardio-vasculaire et respiratoire.

 

Liens internet

Convivialité

La convivialité fait partie du club.

Témoignages

         Lire la suite